S’informer et s’organiser

Mise à jour jeudi 23 avril 2020, par Agnès

Partir en stage à l’étranger présente bien des avantages : acquisition de nouvelles compétences, mise en pratique de vos enseignements théoriques, perfectionnement d’une langue étrangère, découverte d’une nouvelle culture...

Le stage est une notion française rentrant dans le cadre d’un cursus scolaire/universitaire. Il fait l’objet d’une convention tri-partite entre le stagiaire, l’établissement français et l’entreprise d’accueil.

La notion de stage est différente d’un pays à l’autre

La notion de stage n’est pas la même d’un pays à l’autre. Certains pays ne connaissent pas le stage en tant que complément d’une formation. Pour d’autres, comme l’Allemagne où la pratique du stage est répandue, les entreprises n’exigent pas toujours de documents administratifs.
Réaliser un stage à l’étranger impose donc de se renseigner d’abord sur les usages dans le pays visé.
Au Royaume-Uni, par ex., les termes “traineeship”, “internship”, “work placement” ou “work-experience” correspondent au stage français, mais sa pratique y est moins répandue, contrairement aux emplois.
En Irlande, le stage est très répandu. De nombreux stagiaires, notamment français mais aussi de toutes nationalités, sont accueillis dans les hôtels, restaurants, pubs, auberges de jeunesse, etc. et ce tant à Dublin que dans le Connemara.

Lorsque le stage est à l’initiative de l’étudiant ou du jeune diplômé, c’est-à-dire qu’il n’est pas obligatoire et ne fait pas l’objet d’une convention tripartite, c’est la législation du pays d’accueil et les dispositions prévues dans cette situation (convention ou contrat de travail) qui s’appliquent.

(Source : Euroguidance)

Renseignez-vous auprès de votre établissement

Votre premier interlocuteur est le service ou référent relations internationales de votre établissement.
Il a pour rôle d’informer les étudiants des possibilités de coopération internationale et de les accompagner dans leur projet.
Vous pouvez consulter les accords de coopération de l’UBO sur : https://ubo.moveonfr.com/publisher/13/fra

Bon à savoir
Votre établissement doit également conserver les rapports de stage des précédents étudiants de votre filière qui ont fait un stage à l’étranger. N’hésitez pas à les consulter pour constituer une liste de contacts potentiels susceptible de vous accueillir en stage.

Organiser sa recherche

1. Déterminer le secteur professionnel et les missions que vous souhaitez effectué en fonction des objectifs à atteindre pendant votre stage
2. Déterminer le pays
Le choix du pays est à adapter en fonction de :
- votre objectif linguistique
- la faisabilité ou non du stage en fonction des missions à réaliser et du contexte local
- votre niveau de langue et des missions à effectuer
Si vous devrez avoir des échanges réguliers avec des natifs, il faudra avoir un niveau de langue suffisant pour communiquer avec eux.
- votre budget, des aides à la mobilité que vous aurez et du coût de la vie
3. Créer un outil de suivi
Nous vous recommandons de créer un outil de suivi (tableur ou autre) afin de noter les contacts des organismes/entreprises/associations, à quelle date vous avez envoyé votre candidature, quand vous avez eu une réponse, à quel moment vous avez relancé, etc.
4. Agrémenter votre outil
Vous pouvez chercher des contacts de responsables de ressources humaines plusieurs mois à l’avance pour ensuite envoyer des candidatures spontanées 6 mois environ avant le début de votre stage. Pour cela, vous pouvez vous aider :
- des réseau sociaux professionnels
LinkedIn, par exemple, est un outil idéal pour rechercher des offres d’emploi/stage et des contacts professionnels.
Pour cela, maintenez votre profil à jour, en ayant pris soin, au préalable de le compléter de façon adéquate. Ensuite, consultez les profils des organismes sui vous intéressent, consulter les offres publiées, puis les pages affiliées et les pages similaires pour étendre votre recherche/réseau.
- des offres d’emploi diffusées dans le secteur visé
5. Envoyez vos candidatures et relancer au bout de 10 jours si vous n’avez pas eu de réponse.
Pour cela consultez lesoffres diffuséeset envoyez des candidatures spontanées.
6. Une fois le stage trouvé, il vous restera à vous occuper :
- de la convention
- de vos demandes d’aides à la mobilité
- de la couverture médicale, des éventuels vaccins et assurances complémentaires
- de votre carte d’identité/passeport/visa
- du logement sur place
- du voyage
- de l’inscription sur Ariane et/ou au registre des français établis hors France