Les règles

Mise à jour mercredi 6 juillet 2022, par Karine, Patricia

Les règles apparaissent avec la puberté. C’est un écoulement mensuel de sang, à quoi correspond-il exactement ? On t’explique tout !

Comment se déroulent-elles ?

Les premières règles apparaissent avec la puberté, généralement entre 10 et 16 ans.
Le début d’un cycle menstruel est marqué par le 1er jour des règles et se termine le 1er jour des règles suivantes.
Quand il est régulier, le cycle menstruel est généralement de 28 jours, mais il peut durer de 21 à 35 jours selon les femmes.

Le cycle est composé de quatre phases :

• La phase folliculaire : elle correspond à la 1ère partie du cycle. Les ovaires et l’utérus mettent tout en place pour une éventuelle grossesse sous l’action des œstrogènes (hormones). La muqueuse utérine s’épaissit et se prépare à accueillir un éventuel embryon. Au même moment, les glandes du col de l’utérus produisent de la glaire cervicale, un liquide clair et visqueux, indispensable à l’ascension des spermatozoïdes vers l’ovule.
• La phase d’ovulation : un ovule, situé dans l’un des ovaires, arrive à maturité et est expulsé dans la trompe de Fallope. Il s’y déplace alors jusqu’à l’utérus. Cette ovulation n’est possible que grâce à un pic hormonal.
• La phase progestative ou lutéale : commence au moment de l’ovulation. Elle correspond à la 2ème partie du cycle. Sous l’influence de la sécrétion de la progestérone (autre hormone), la muqueuse utérine se transforme en s’épaississant davantage et s’apprête à recevoir l’œuf (en cas de fécondation entre un spermatozoïde et un ovule). Cette phase dure environ 12 à 14 jours.
• La phase menstruelle : si l’ovule n’est pas fécondé, il finira par disparaître et le surplus de muqueuse utérine sera évacué : c’est cette élimination progressive de la muqueuse utérine sur quelques jours qui constitue les menstruations. Le corps d’une femme fait donc toujours en sorte que le nid reste douillet.

Pourquoi les règles peuvent être douloureuses ?

La muqueuse utérine étant détruite, il faut l’évacuer. Ce sont les muscles de l’utérus (le myomètre) qui s’en chargent. Ils se contractent de manière involontaire, plus ou moins intensément. Ces contractions utérines sont désagréables. Si elles deviennent très douloureuses ton médecin peut te proposer un traitement pour avoir moins mal. N’hésite pas à le consulter !

Source : Fil santé jeunes

Est-ce normal d’avoir mal ?
- Si la douleur ne passe pas après avoir pris du paracétamol ou un autre anti douleur ;
- Si à chaque fois que tu as tes règles, tu as tellement mal que tu ne peux pas te lever, aller en cours ou faire du sport ;
- Si tu t’évanouis ou que tu vomis parce que tu as trop mal…

Alors la douleur n’est pas normale. Parles-en avec un.e professionnel.le de santé, ils pourront te donner des médicaments pour calmer la douleur. Ces douleurs peuvent aussi être le signe de l ’endométriose. Plus tôt tu en parles, mieux c’est.

Les protections menstruelles

Pour retenir le sang des règles , il existe différentes sortes de « protections périodiques » ou « menstruelles » : les serviettes, les tampons, les coupes et les culottes menstruelles. Certaines se placent dans le vagin (les protections internes), les autres se portent à l’extérieur (protections externes). Tu les trouveras en pharmacie, dans les supermarchés, ou en ligne.

A toi de choisir ce qui te convient le mieux en fonction du confort d’utilisation, de ton activité, de ton flux et aussi du moment de la journée. Quel que soit ton choix, la règle d’or, c’est de changer souvent ses protections et de se laver les mains avant et après chaque changement de protection !

Pour en savoir plus : www.onsexprime.fr

Bon à savoir ! Avoir ses règles n’est pas un choix, les vivre dignement est un droit. Pour lutter contre la précarité mensuelle, le bij s’est associé à l’association Réglez moi ça. Au bij, tu trouveras gratuitement des serviettes hygiéniques et des tampons. N’hésite pas à venir et partager l’info autour de toi !

Halte aux humiliations sur les règles !

Chacun fait sa part pour briser le tabou : le premier pas, c‘est de ne pas se moquer des personnes qui ont leurs règles !

"Pas de shaming bête et méchant quand tu vois une serviette dans un sac ou dans une poche ou que tu crois voir une petite tâche : toutes les personnes qui ont un utérus ont leurs règles, comme toutes les personnes qui ont un pénis ont des érections. C’est la vie ! On ne va pas en faire une histoire."

Extrait www.onsexprime.fr