La colocation

Mise à jour mercredi 9 août 2017, par Delphine, Karine

Avoir plus d’espace avec le même budget, c’est possible en partageant un grand appartement ou une maison à plusieurs.

La seule condition est de choisir ses colocataires en fonction de ce que l’on souhaite vivre : partager des pièces communes tout en gardant son indépendance ou vivre en collectivité.

Comment trouver une colocation et le (les) colocataire idéal ?

Il existe aussi une multitude de sites d’annonces et d’information spécialisés sur la colocation. En voici une liste incomplète, mais attention : certains vous demanderont une adhésion ou vous transféreront vers un n° payant :

www.ij-bretagne.com/logement
www.appartager.com
www.leboncoin.fr/colocations
www.colocation.fr

Nouveau ! Colocation solidaire

Le projet Kaps (kolocation à projets solidaires) repose sur un principe simple : une colocation étudiante dans un quartier populaire, reliée à un projet social mené avec et pour ses habitats. Les kaps sont destinées aux jeunes qui souhaitent agir dans une association et partager une colocation. Conditions d’accès : être étudiant, en formation, volontaire en service civique ou en service européen. Avoir entre 18 et 30 ans, être en capacité de payer son loyer. Être disponible quelques heures par semaine de septembre à juin pour un projet de solidarité.
Pour en savoir plus : www.kolocsolidaire.org ou Afev Brest 02 98 01 13 93.

Les règles de la colocation

La loi ALUR définit la colocation : location d’un même logement par plusieurs locataires.
Une colocation peut se formaliser de 2 façons  :

  • Un contrat unique = souscription d’un même bail à plusieurs avec un propriétaire, ainsi tous les colocataires signent le même contrat de location et disposent des mêmes droits, mais aussi les mêmes obligations vis-à-vis du bailleur.
    Attention à la clause de solidarité avec ce type de bail ! Comme le nom l’indique, cette clause implique une solidarité entre les colocs : ainsi, si l’un ne paie pas sa part de loyer, les autres devront payer pour lui. Si vous quittez le logement avant l’expiration du bail, vous êtes quand même tenu de payer la part du loyer d’un colocataire qui ne pourrait plus l’assumer. Cette clause cesse 6 mois après la fin de votre préavis (sauf pour les colocations antérieures à mars 2014 pour lesquelles cette durée n’est pas valable).
  • Plusieurs contrats (1 par locataire) avec le propriétaire = dans un logement divisé par le propriétaire, chaque co-locataire signe un bail différent pour la chambre qu’il loue ; ainsi vous partagez peut-être la cuisine et les sanitaires mais vous n’êtes pas liés légalement entre locataires. Ce qui signifie que si un colocataire ne paie pas son loyer, vous n’avez pas à régler sa part. Le propriétaire (et non vous) choisit les personnes entrant dans le logement.

Les aides financières

Chaque colocataire peut prétendre à une aide de logement de la CAF, à condition :

  • d’apparaître sur le bail
  • de remplir les conditions d’octroi aux aides de la CAF
    Chacun doit remplir sa propre demande auprès de la CAF.
    L’aide, qui sera un peu inférieure à celle perçue dans un logement loué seul, sera calculée sur la base de vos ressources et du loyer.
    Pour en savoir plus : www.caf.fr

Conseil pour une colocation réussie !

La colocation a de nombreux atouts (convivialité, partage des tâches, des charges, du loyer…), mais aussi des contraintes (horaires à respecter, moins d’indépendance, mésentente entre colocataires, clause de solidarité…). Elle reste cependant une expérience enrichissante qui peut déboucher sur de belles amitiés.
Quelques conseils :

  • Renseignez-vous bien sur la législation en matière de colocation.
  • Trouvez un logement suffisamment grand pour que tous les locataires bénéficient d’un minimum d’intimité et d’indépendance.
  • Choisissez au mieux vos colocataires : mode de vie, solvabilité,etc.
  • Définissez dès le départ les règles de vie commune par écrit et veillez à vous y tenir : courses, tâches ménagères, respect de la vie privée (horaires, bruit, visites), lieux où fumer, consignes de chauffage, autorisation ou non des animaux domestiques…
  • Sachez faire des compromis et rester souple.
  • Tirez parti de nouvelles rencontres pour découvrir d’autres cultures, d’autres musiques et vous ouvrir aux autres.
  • Communiquez en cas de problème : ne laissez pas les tensions s’installer !

Assurance : pour votre habitation, assurez-vous tous ensemble chez le même assureur pour éviter tout conflit de responsabilité entre assurances en cas de problème.

Source : www.ij-bretagne.com/logement

En savoir plus

www.anil.org rubrique Votre projet / Vous êtes locataire / Colocation
www.service-public.fr tapez « colocation » dans la barre de recherche
www.tricount.com application gratuite pour gérer le budget d’une colocation