Recrutement de l’armée de l’Air et de l’Espace

Mise à jour vendredi 19 février 2021, par Sarah

Pour assurer pleinement ses missions permanentes de protection, de dissuasion et d’intervention, l’armée de l’Air et de l’Espace recrutera et formera près de 3 000 jeunes dans plus de 50 métiers différents.

Le recrutement est ouvert, du niveau 3ème à Bac + 5, à la population française âgée de 17 à 30 ans (et de 16 à 18 ans pour intégrer une scolarité à l’École d’Enseignement Technique de l’Armée de l’Air à SAINTES).

Il se déclinera pour l’essentiel comme suit :

  • Élèves officiers du personnel navigant (EOPN) : plus de 70 postes proposés (3 types de formations professionnelles).
    Ce sont nos futurs pilotes (chasse – transport – hélicoptère – drone) et navigateurs qui servent sous contrat (20 ans en moyenne).
    Recrutement sur tests de sélection, ouvert dès l’obtention d’un baccalauréat, destiné aux jeunes gens motivés pour suivre une formation particulièrement exigeante.

Ce recrutement n’est pas à confondre avec le concours d’entrée à l’Ecole de l’Air et de l’Espace (niveau CPGE) qui forme les officiers de carrière qui ont vocation à participer, à terme, au haut commandement de notre armée.

Nous ne recrutons pas que des pilotes (devenir-aviateur.fr) !

  • Officiers sous contrat du personnel non navigant (OSC PNN) : plus de 50 postes proposés.
    Ce sont nos cadres des filières techniques ou administratives, solides appuis du commandement.
    Recrutement sur tests de sélection, ouvert aux étudiant(e)s diplômé(e)s d’un bac + 3 à bac + 5 et plus.
  • Élèves sous-officiers (ESO) : plus de 1 500 postes proposés (35 types de formations professionnelles).
    Spécialistes, ce sont nos futurs chefs d’équipes (sous contrat puis de carrière).
    Recrutement sur tests de sélection, ouvert dès l’obtention d’un baccalauréat. Ces candidatures peuvent être anticipées dès le second trimestre de l’année de terminale, pour celles ou ceux qui ne souhaiteraient pas poursuivre des études supérieures.
  • Militaires techniciens de l’Air (MTA) : plus de 950 postes proposés (29 types de formations professionnelles).
    Ce sont nos aides-spécialistes (sous contrat).
    Recrutement sur tests de sélection, ouvert de la fin de 3ème au baccalauréat (les filières professionnelles en adéquation sont privilégiées pour ce type de recrutement).

Les élèves sous-officiers et les militaires techniciens de l’air sont recrutés et formés pour l’un des domaines suivants :

  • Opérations aériennes (contrôleurs aérien, météorologistes, etc.) ;
  • Système aéronautique et mécanique générale (mécaniciens « avion », électroniciens, armuriers, etc.) ;
  • Systèmes d’information et de communication (informaticiens, télécommunications, radars, etc.) ;
  • Renseignement (techniciens renseignement d’origine image, linguistes, interceptions et brouillages, etc.) ;
  • Sécurité/Protection (commandos parachutistes de l’Air, fusiliers parachutistes de l’air, maîtres-chiens, pompiers de l’air, etc.) ;
  • Bâtiment/Infrastructure (spécialistes de la construction opérationnelle d’infrastructure, électrotechniciens opérationnels des infrastructures aéronautiques) ;
  • Ressources humaines (gestionnaires R.H., secrétaires, comptables, etc.) ;
  • Transport/Logistique (logisticiens, transit aérien) ;
  • Préparation physique (moniteurs d’entraînement physique militaire et sportif) ;
  • Hôtellerie/Restauration (gestionnaire restauration et hôtellerie) ;
  • Communication (techniciens métiers de l’image).

Autres recrutements (Ecole de l’Air, EETAA Saintes, EPAA, CPGE, etc.) : près de 400 places.

Pour informer la population ciblée, le bureau « Air et Espace » du Finistère est situé au 8 bis rue Colbert à BREST (intégré au CIRFA) ; nous effectuons des permanences dans les villes de QUIMPER, QUIMPERLE et MORLAIX (sur RDV au 02 98 22 07 70).