Une nouvelle aide au logement pour les participants au VTE

Mise à jour vendredi 2 octobre 2020, par Sarah

1 000 jeunes embauchés dans le cadre du dispositif VTE (Volontariat Territorial en Entreprise) pourront bénéficier d’une prise en charge de leur loyer pendant un an. Quelques explications  !

Qu’est-ce que le dispositif VTE (Volontariat Territorial en Entreprise)  ?

Dispositif créé en 2018, le VTE vise à inciter les jeunes diplômés à s’orienter vers les entreprises industrielles, PME ou ETI, pour accomplir une expérience professionnelle à responsabilités en lien direct avec les dirigeants de ces entreprises durant un an.

Pour plus d’informations concernant le VTE : https://www.vte-france.fr/a-propos/

Certaines entreprises industrielles ont besoin de nouvelles compétences pour grandir, il est donc primordial d’apporter à ces entreprises les jeunes talents essentiels à leur croissance. Pour soutenir ces jeunes employés, Action Logement propose une aide au logement, l’aide MOBILI-JEUNE VTE d’un montant pouvant varier entre 10 et 100 euros mensuels pour prendre en charge leurs loyers.

Avantages de l’aide MOBILI-JEUNE VTE

L’aide MOBILI-JEUNE VTE est une subvention spécifique s’adressant aux participants au VTE et prenant en charge une partie de leur loyer pendant un an  :

· Le montant peut varier de 10 à 100 euros mensuel (versée en une seule fois)

· Le bénéficiaire peut être en alternance, CDD ou CDI

· Aucune limite d’âge n’est exigée

· Le participant peut toucher au maximum 200 % du SMIC brut mensuel soit 3078,84 euros pour être éligible

Qui peut bénéficier de l’aide au logement ?

Conditions du locataire :

  • Vous êtes participant au dispositif de Volontariat Territorial en Entreprise ;
  • Vous n’avez pas de dossier MOBILI-JEUNE®VTE en cours chez Action Logement ;
  • Vous êtes salarié.e d’une entreprise du secteur privé non agricole ;
  • Vous êtes en CDD/CDI ou contrat d’apprentissage ou de professionnalisation ;
  • Vous allez être locataire d’un logement en proximité géographique avec le lieu de votre formation ou de votre entreprise ;
  • Votre salaire mensuel brut est inférieur à 200 % du SMIC ;
  • Votre demande doit être déposée 3 mois avant la date de démarrage de votre contrat de travail ou jusqu’à 6 mois après cette date ;
  • L’aide à la mobilité vous sera accordée si vous remplissez ces conditions d’éligibilité.

Conditions du logement :

  • Location dans le parc privé ou social ;
  • Colocation (parc privé ou social) : dans ce cas, la prise en charge ne concerne que la partie du loyer et des charges qui vous reviennent  ;
  • Foyer ou résidence sociale ;
  • Conventionné ou non à l’APL ;
  • Sous-location, exclusivement dans le parc social (Logements d’Habitations à Loyer Modéré) ;
  • La prise en charge ne peut pas concerner les frais d’hébergement en chambres d’hôtes, gites ou résidences de tourisme.

Ce dispositif est cumulable avec l’aide à la mobilité.

En savoir plus

Pour plus de renseignements : https://www.actionlogement.fr/actu-mobili-jeune-vte