Allocations chômage : des conditions d’éligibilité et de versement assouplies

Mise à jour lundi 14 septembre 2020, par Delphine

En raison du contexte sanitaire, la durée d’affiliation minimale requise pour avoir droit à l’allocation chômage passe de 130 jours (6 mois) à 88 jours travaillés (4 mois).
Les droits à l’allocation chômage (ARE, ASS...) sont prolongés pour les demandeurs d’emploi arrivés en fin de droit entre le 1er mars et le 31 mai. Des mesures de la réforme de l’assurance chômage sont reportées.

Les délais de prolongation des droits sont précisés

Les droits épuisés entre le 1er mars 2020 et le 31 mai 2020 bénéficient d’une prolongation de versement. Cette prolongation varie selon la date à laquelle le demandeur d’emploi arrive en fin de droit :

  • entre le 1er mars et le 31 mars 2020 : 92 jours calendaires (déduction faite des jours non indemnisables en mars, avril et mai 2020)
  • entre le 1er avril et le 30 avril 2020 : 61 jours calendaires (déduction faite des jours non indemnisables en avril et mai 2020)
  • entre le 1er mai et le 31 mai 2020 : 31 jours calendaires (déduction faite des jours non indemnisables en mai 2020).

Des conditions d’éligibilité plus souples

À compter du 1er août 2020, la durée d’affiliation minimale, c’est-à-dire le nombre minimum d’heures ou de jours travaillés pour pouvoir percevoir des allocations chômage, est abaissé à 88 jours travaillés, ou 610 heures, ce qui correspond à 4 mois. Cette durée minimale peut avoir été réalisée en plusieurs fois (avec plusieurs contrats de travail).

Des mesures de la réforme reportées au 1er janvier 2021

Pour en savoir plus : Service public