Coronavirus : La ville de Brest se mobilise pour les plus fragiles

Mise à jour lundi 23 mars 2020, par Delphine

La ville de Brest et le CCAS maintiennent leurs accueils et suivis, en les adaptant au contexte de confinement :

  • Accueil téléphonique en priorité pour les urgences alimentaires, financières et relatives à la mise à l’abri
  • Accueil physique pour la domiciliation afin de maintenir l’accès aux droits
  • Délivrance d’aide financière sur rendez-vous (après évaluation sociale)
    Entretien avec un travailleur social si situation particulièrement vulnérable

Ville de Brest et CCAS développent des réponses et actions ciblées pour répondre aux besoins particuliers des plus fragiles :

  • En soutenant les associations qui maintiennent leur distribution alimentaire (Secours populaire, Halte Accueil Frédéric Ozanam, La Cantoche et les Restos du Cœur (qui rouvriront lundi prochain).
  • Un point de distribution alimentaire supplémentaire va être mis en œuvre sur la rive droite à compter du lundi 23 mars. Tenu par du personnel de la ville, il permettra d’apporter une aide alimentaire aux personnes qui en ont besoin ( sur inscription, après évalutation par un travailleur social), avec l’aide de la Banque alimentaire pour les produits et de la cuisine centrale pour les repas chauds.
  • Un soutien financier pour les familles d’enfants fréquentant les cantines scolaires gratuitement, ou à tarif très réduit) en temps normal, est en cours de mise en œuvre
  • Les maraudes sur l’espace public ont été renforcées dès mercredi 18 mars, afin de repérer les publics les plus fragiles.
  • En accord avec l’Etat, un centre d’hébergement et de confinement pour les sans abri a également été ouvert par la ville. Objectif : que toutes les personnes à la rue, sans domicile, puissent dès le vendredi 20 mars disposer d’une solution d’hébergement. La ville pourra prendre en charge les animaux, en lien avec la Halte canine brestoise.

Le dispositif de recensement des publics les plus vulnérables est lancé. Depuis mercredi 18 mars, une centaine de personnes ont été inscrites. Il s’agit pour les services de la ville de pouvoir repérer les plus fragiles, pour ensuite assurer une veille et un suivi, via un appel téléphonique régulier et une évaluation des besoins. Les personnes concernées (ou via un professionnel repérant une situation de vulnérabilité) peuvent demander à être inscrites ou à inscrire sur le registre via la plate forme téléphonique au 02 98 00 80 80 ou par mail en indiquant le nom – prénom – numéro de téléphone à ccas-direction@ccas-brest.fr.