Préparer son départ

Mise à jour mercredi 2 août 2017, par Agnès

Un séjour d’études à l’étranger ne s’improvise pas. Prenez le temps de mûrir votre projet, d’en vérifier l’intérêt et de l’organiser dans sa durée.

Quels que soient votre statut et votre âge, vous retrouver dans un autre pays européen, échanger dans une autre langue que la vôtre, être confronté à des pratiques peu familières, ne sont pas choses faciles. Il convient donc de s’y préparer et d’organiser ce qui peut l’être avant le départ.

L’assurance maladie

Votre protection sociale varie suivant le pays dans lequel vous étudiez. Renseignez-vous auprès de la caisse primaire d’assurance maladie, de votre Sécurité sociale étudiante ou auprès du Cleiss pour préparer au mieux votre séjour.

La Carte européenne d’assurance maladie (CEAM)
Vous partez en vacances en Europe, dans un État de l’Union européenne/Espace économique européen (UE/EEE) ou en Suisse ?
Avant votre départ, procurez-vous la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) auprès de votre centre de Sécurité Sociale (Smeba, LMDE, etc.). Elle vous permettra d’attester de vos droits à l’assurance maladie et de bénéficier d’une prise en charge sur place de vos soins médicaux, selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour.

Pour en savoir plus, cliquer ici.

Le budget

Au moment du départ, il faut pouvoir disposer d’une réserve d’argent qui permet de faire face, sur place, aux dépenses courantes (hébergement, assurance, transports locaux, nourriture, etc.) et aux imprévus.
Renseignez-vous sur les aides et les bourses qui existent pour étudier à l’étranger.

Langue étrangère

Pour étudier dans un pays étranger, il est recommandé de parler couramment la langue avant de partir. Dans la plupart des cas, un test attend les étudiants à l’entrée de l’université et aucune inscription ne se fait si le candidat n’a pas le niveau linguistique requis.
Les tests de langues à l’entrée des universités sont assez difficiles. Certains établissements exigent des scores élevés à ces tests dès la présélection des dossiers.
Il est fortement conseillé de suivre une préparation avant de passer ces tests. Cette préparation est assurée par de nombreux établissements.

Pour en savoir plus sur les tests et diplômes de langues, cliquez ici.

Faire traduire son diplôme

Adressez-vous à un traducteur assermenté. Vous trouverez la liste des traducteurs assermentés sur le site de la Cour d’appel de Rennes.

Le retour

Le retour se prépare en même temps que le départ. Avant de vous inscrire dans une université d’un autre pays européen pour y préparer un diplôme ou plusieurs modules, vérifiez auprès de votre université en France que ce parcours européen sera validé à votre retour.