Dans une entreprise

Mise à jour mercredi 29 juin 2016, par Agnès

Certaines professions sont recherchées un peu partout dans le monde : ingénieurs, commerciaux, gestionnaires, professionnels de la santé (infirmiers, médecins spécialistes...), et de l’énergie (plateformes pétrolières).

Les métiers du tourisme, de l’hôtellerie-restauration, de l’enseignement du français langue étrangère (FLE), de l’animation et du sport recrutent également mais généralement sur des contrats saisonniers ou à durée déterminée.

Compétences françaises recherchées

Le savoir-faire à la française s’exporte particulièrement bien dans certains domaines : restauration, boulangerie-pâtisserie, professionnels de la mode (notamment les modélistes), certains métiers du bâtiment (couvreur, charpentier, tailleurs de pierre) et les professionnels du cinéma d’animation grâce à la bonne réputation des écoles françaises.

Les entreprises françaises à l’étranger

Construction automobile, pharmacie, pétrochimie, agroalimentaire ; les entreprises françaises sont implantées dans le monde entier.
L’expatriation concerne surtout les cadres (3 à 5 ans d’expérience en général), issus d’une fonction commerciale, marketing ou ingénierie. De jeunes techniciens et ingénieurs peuvent aussi être envoyés sur des missions plus courtes, pour évaluer des problèmes techniques.

Grand groupe ou PME ?

Les diplômés de grandes écoles peuvent postuler auprès de grands groupes (Danone, l’Oréal, Bouygues, Total, Michelin, Lafarge...) qui proposent une mobilité géographique assez rapidement.
Les jeunes qui sortent de formation de moindre niveau ne doivent pas hésiter à viser les PME. Plus faciles à intégrer, elles offrent des parcours riches, voire plus intéressants en termes de responsabilités et même de salaire. Comme elles n’ont pas les moyens de s’offrir des cadres confirmés, les débutants grimperont plus vite l’échelle hiérarchique et occuperont plus facilement des postes stratégiques à l’international.

Les entreprises étrangères

Intégrer une entreprise étrangère est difficile.
Avant de viser une entreprise locale, il faut maitriser la langue et il est parfois préférable d’avoir une expérience professionnelle au sein du pays (job saisonnier, VIE, PVT, job saisonnier, etc.).
Il faudra également convaincre le recruteur que vous apportez une réelle plus-value à l’entreprise. Il est donc important de bien préparer votre candidature en mettant en valeur votre expérience, vos compétences et votre connaissance du secteur d’activité, de l’entreprise et du pays.

(Source : fiches Actuel CIDJ)